Cris Derksen 04 credit Tanja Tiziana LR.

Jaap Nico Hamburger

Chamber Symphony No. 1

Symphonie de chambre No. 1

“Remember to Forget”

“Remember to Forget”

"Remember to Forget” is a phrase from Tenach, The Old Testament. The sentence alludes to the notion that doubt (“I should have…I could have…”), rather than being critical (“Where can I improve?”), is inherently self-destructive. We are not necessarily in control of the outcome of events, but that should not deter us from working hard and striving for the best, all toward the positives in life. “Remember to Forget” is a tone poem, using the colours and structures of sound to advance that story, inspired by the biography of György Ligeti (1923-2006).

This symphony in two movements is an apostrophe to one of the great musical minds of the age. Ligeti’s own influences stretched back to the 15th century and the richness of polyphony, from folk inspirations and a drenched chromaticism through to jazz and polyrhythm of every description. His work is best known through the soundtrack for Stanley Kubrick’s 2001 – A Space Odyssey. This work is a metaphor of a train journey, moving from youth to catastrophe, and through survival to rebuilding, forgiveness, and ultimately to the lessons of the biblical Joseph: to live, work, build, create, and love to the best of your abilities, under all circumstances, every day."

L’expression « Remember to Forget » est tirée du Tanakh, l’Ancien Testament. La phrase en question fait allusion à l’idée que le doute (« j’aurais dû… j’aurais pu… »), loin d’avoir des vertus critiques (« Qu’est-ce que je peux faire pour m’améliorer? »), est en lui-même autodestructeur. Nous ne maîtrisons pas nécessairement l’issue des événements, mais cela ne devrait pas nous dissuader de travailler fort et de nous efforcer de faire de notre mieux, en mettant l’accent sur les aspects positifs de la vie. Remember to Forget est un poème symphonique, qui s’appuie sur les couleurs et les structures des sons pour mettre en avant une histoire inspirée de la biographie de György Ligeti (1923–2006).


Cette symphonie en deux mouvements apostrophe l’un des grands esprits musicaux de notre ère. Les influences de Ligeti lui-même remontent jusqu’au xve siècle, avec la richesse de ses œuvres polyphoniques. Il s’inspire également du folklore et d’un chromatisme détrempé et ses sources vont jusqu’au jazz et aux musiques polyrythmiques de toutes les catégories possibles et imaginables. L’œuvre la plus connue de ce compositeur est la musique du film de Stanley Kubrick 2001 – L’odyssée de l’espace. Cette œuvre est une métaphore représentant un périple en train, passant de la jeunesse à la catastrophe et à la survie, pour aller jusqu’à la reconstruction, au pardon et, au bout du compte, aux enseignements de Joseph dans la Bible : vivre, travailler, construire, créer et aimer du mieux qu’on peut, en toute circonstance, tous les jours.a

EPK

SPECS

Duration:

16'

Movements:

I. Andante
II. Vivace

I. Andante
II. Vivace

Roles:

Instrumentation:

fl.pic.ob.cl.bcl.bsn - hn.tpt.tbn - timp.perc - harp - pno - strings

fl.pic.ob.cl.bcl.bsn - hn.tpt.tbn - timp.perc - harp - pno - cordes

Tech:

Language:

BACKGROUND

Date of composition:

2019

Commissionner:

Turning Point Ensemble, 2009

Turning Point Ensemble, 2009

Performances:

World premiere: Turning Point Ensemble, Vancouver, October 2 and 4, 2009, on occasion of the 50 th anniversary of Canadian Music Centre. Recording: 2019, Ensemble Caprice under the direction of Matthias Maute

Première mondiale: Turning Point Ensemble, Vancouver, 2009, pour le 50e anniversaire du Centre de musique Canadian.

Enregistrement: 2019, Ensemble Caprice sous la direction de Matthias Maute

Awards:

Press:

ABOUT THE COMPOSER

Jaap Nico Hamburger writes music that is lyrical, evocative, and strikingly original. The recording of his piano concerto with the Orchestre Métropolitain de Montréal, with pianist Assaff Weisman and conductor Vincent de Kort, was released in August 2020 on Leaf Music, followed by two symphonies in November 2020. His opera Ariella is in development, and will premiere in New York in 2021-22. 


Jaap Nico Hamburger is a CMC Associate Composer; President and CEO, Orange Music Inc., a Vancouver music production company; and a Director of City Opera Vancouver. He was born in Amsterdam, The Netherlands and started his musical education at the age of 3. He studied piano with Ruben Lifschitz, Alexandre Hrisanide and Youri Egorov. He is a graduate from the Royal Sweelinck Conservatorium of Music, Amsterdam, The Netherlands, with a soloist degree in piano.

Jaap Nico Hamburger écriture est lyrique, évocative et remarquablement originale. Un enregistrement de son concerto pour piano avec l'Orchestre Métropolitain de Montréal, le pianiste Assaff Weisman et le chef d'orchestre Vincent de Kort sera publié sur Leaf Music en août 2020. Un enregistrement de deux symphonies suivra en novembre 2020. Son opera, Ariella, est en développement et la première aura lieu à New York en 2021-22. Jaap Nico Hamburger est un compositeur associé au CMC. 


Il est également le président et PDG d'Orange Music Inc., une compagnie de production musicale de Vancouver et l’un des administrateurs du City Opera Vancouver. Né à Amsterdam, aux Pays-Bas, il a entrepris sa formation musicale à trois ans. Il a étudié le piano avec Reuben Lifschitz, Alexandre Hrisanide et Youri Egorov. Parmi ses exécutions précoces citons le Concerto en ré mineur de Brahms à 13 ans et le Concerto de Mozart KV 488 avec l’Orchestre philharmonique d’Amsterdam à 18 ans. En 1984, il a terminé ses études au Conservatoire royal de musique Sweelinck d’Amsterdam, aux Pays-Bas, qui lui a décerné un diplôme de soliste en piano.

ABOUT THE LIBRETTIST 

Learn more

About the work